Night Class - Chapitre 14

Night Class - Chapitre 14

Ce fut Ayamé qui empêcha le désastre. Il avait vu Okami poignardé de sang froid Naito, sa meilleure amie. Et maintenant, elle la laissait mourir comme une chienne. Ce n'était pas elle, ce n'était pas la Okami qu'il connaissait, ce n'était pas la fille dont il était tombé amoureux. Il serra les poings, des larmes coulaient le long de ses joues. Il ne pouvait pas la laisser faire. Il s'approcha d'elle et la serra par derrière.
 
-          Qu'est ce que ! fit-elle surprise.
-          Je suis désolé Okami, sanglota-t-il, j'aurais du faire plus attention, prendre soin de toi. Au final, je suis un incapable.
-          Lache moi ! ordonna-t-elle en lui donnant un coup de coude.
 
Un faible sourire triste étirait le visage du blond.
 
-          Pardonne-moi, Okami.
 
Et il se laissa tomber en avant, entrainant l'argentée dans sa chute. Elle hurla de peur et de terreur, mais il ne lâcha pas, le sol se rapprocha rapidement puis ce fut le noir.
Il y eu un fracas au moment de la chute, les garçons encore conscients s'approchèrent doucement. Ayamé venait de se sacrifier pour sauver Okami. Le corps de l'argentée reposait pas terre, mais elle se mit à bouger.
 
-          Ce n'est pas vrai ! s'exclama Chris en reculant.
 
Elle se releva et un halo blanc frappa le mage de foudre en pleine poitrine, le souffle coupé, il s'effondra par terre. Sans vie.  Elle explosa alors d'un rire glacial. Ce pouvoir qui coulait dans ses veines était jouissif. Personne ne pouvait la vaincre, elle était la plus forte désormais. Elle fit apparaitre ses halos blancs et les propulsa  sur Daniel et René qui était les derniers debout. Déjà fatigué par le combat, ils ne tinrent pas le choc et s'effondrèrent à leurs tours. Il n'y avait plus personne. Okami leva les bras au ciel, elle avait gagné.
 
-          Tu es contente de toi ? fit alors une voix qu'elle avait oublié.
-          Tu es encore debout ? s'exclama-t-elle en se tournant vers Axel qui sortait de l'ombre.
 
Contrairement aux autres, il n'avait aucunes égratignures, il était encore en forme. Prêt à sauver l'argentée de son triste sort.
 
-          Okami, ça ne te mèneras nulle part.
-          Qu'est ce que tu en sais ! Fous-moi la paix ! De toute façon, tu te moques bien de moi ! Tu fais ton gentil mais au fond, je ne représente rien de plus qu'une petite fille faible et pitoyable à tes yeux !
-          C'est vrai, avoua-t-il, je te trouvais faible, petite, pleurnicharde et pas courageuse pour un sous.
-          Tu vois !
-          Mais, continua-t-il, le directeur m'as donnée l'ordre de me rapprocher de toi. De te convaincre de rejoindre la Night Class. J'ai obéis, et pour m'aider il m'a fait croire que j'étais amoureux de toi. Je sais que je t'ai beaucoup fait souffrir Okami. Tout est de ma faute. Tu aurais mieux fait de ne plus t'approcher de moi. Tout aurait été plus simple.
 
Il marqua une pause, l'argentée l'écoutait attentivement, elle voulait tout entendre. Et ensuite elle le tuerait aussi.
 
-          Tu aurais surement été exclu, à cause du classement. Ainsi, tu aurais pu aller dans un lycée normal ou tu y aurais plus ta place. Je me disais ça à longueur de journée. Comme tu le sais, je ne peux pas me couper de toi. Tout le temps, je sentais tes émotions, j'avais l'impression que tu étais toujours près de moi, et étrangement. Cela me faisait plaisir. Je suis un tueur, un assassin. Je n'ai plus le droit d'aimer qui que ce soit. Cela m'est interdit désormais. Pourtant, le cours moment ou j'ai pu sentir ce sentiment amoureux...
-          Tais-toi ! vociféra l'argentée, je ne veux plus rien entendre sortir de ta bouche !
 
Elle sentait que les mots du garçon la touchait, que sa coquille noir se fissurait. Elle ne voulait plus rien entendre. Car sous la noirceur de son coeur, elle l'aimait encore.
 
-          Ce sentiment amoureux m'a vraiment fait chaud au c½ur, continua-t-il en ignorant l'argentée, j'étais vraiment heureux de pouvoir aimer quelqu'un. Même si tout étais faux, j'aurais voulu que cela dure encore et encore. Jusqu'à la fin.
-          Tais-toi !!! hurla-t-elle en lançant des sphères blanches sur lui.
 
Il les évita et apparut devant elle, comme un fantôme. Il avait un petit sourire si triste, ses cheveux blancs brillaient à la nuit tombée. Le c½ur de l'argentée rata un battement et elle recula de deux pas.
 
-          Je t'ai aimé Okami, avoua-t-il en se rapprochant d'elle, et de tout mon c½ur, je t'aime encore.
-          Non ! cria-t-elle en larmes, ce n'est pas possible !
 
Il prit son visage entre ses mains et l'embrassa, l'argentée ne pu pas se défendre. Elle se laissa entraîner par les lèvres de ce garçon mystérieux qu'elle aimait tant, qu'elle désirait tant. Quand il rompit le baiser, elle était en larmes, les deux elles se livraient une guerre sans merci. Puissante ou faible, seule ou entouré, meurtrière ou innocente ? Elle ne savait plus, elle était perdue. Il la prit dans ses bras et elle le serra de ses petites mains tremblantes.
 
-          Pardon Okami, chuchota Axel, nous voulions que tu quittes la Night Class, on ne voulait pas que tu deviennes comme nous. Car tu es une fille si pure, si innocente. Tu ne dois pas te salir les mains. Alors, j'ai provoqué ta vision, j'ai pris le contrôle d'Ayamé et Naito pour qu'il te pousse à penser à moi. Et ainsi, je savais ce que tu verrais.
-          Prendre...leurs contrôles, bafouilla-t-elle.
-          Je n'ai pas que le pouvoir de lire les esprits, je peux aussi les contrôler petite louve.
 
Ce surnom réchauffa le c½ur froid de l'argentée, elle aimait tant qu'il la surnomme ainsi. Il caressa sa tête avec chaleur et retira d'un coup sec l'élastique qui retenait la tresse. Les cheveux de la jeune fille s'échappèrent dans tous les sens et retombèrent sur son dos. Telle une cascade argentée au clair de lune, ils tombaient jusqu'à ses hanches.
 
-          Je ne comprenais pas pourquoi tu les attachais, murmura-t-il en la regardant dans les yeux, ils sont si beau petite louve.  
-          A...Axel..., hoqueta-t-elle.
-          Chut, fit-il en posant un doigt sur ses lèvres, c'est terminé, je vais te libérer de tout cela. Je te le promets.
 
Il posa sa paume sur le front de la jeune fille et des larmes se mirent à couler de ses yeux si noirs.
 
-          Je t'aime Okami, alors pour te le prouver, je vais arrêter ta souffrance. Tout est fini.
-          Axel..., commença-t-elle.
 
Elle le vit en larmes, cela la bouleversa, puis, elle sentit une présence dans sa tête. Et là, son esprit se brisa.
**
Le directeur avait assisté à toute la scène, déçu, il s'en détourna. Quelle ne fut pas sa surprise de retrouver madame Pils face à lui.
 
-          Que faites-vous ici ? gronda-t-il.
-          Je viens mettre fin à tout ceci, réclama-t-elle.
-          Comment osez-vous me parler ainsi, s'énerva-t-il.
 
En une fraction de seconde, elle se trouva derrière lui et le frappa durement à la nuque. Il tomba à genoux en gémissant et elle lui passa des menottes qui scellèrent sa magie.
 
-          Monsieur Mizushima, par les pouvoirs qui me sont conférés, vous êtes en état d'arrestation.
-          Un membre de la police magique, grogna-t-il.
-          En effet, vous avez trop fait souffrir ces enfants, sermonna-t-elle.
 
Elle fit apparaître un sceau magique et ils s'évaporèrent comme des ombres.
**
Il faisait noir, si noir, elle semblait nager dans un océan sans fin. Elle coulait, elle n'avait plus d'air. Il n'y avait plus de lumières. Elle hurlait, criait, suffoquait. Rien n'y faisait. Elle était seul, dans cet océan vaste et froid. Et entendit alors des voix, des voix qui l'appelaient.
 
-          Okami... !
 
Elle devait les rejoindre, elle devait trouver la lumière.
 
-          Okami !
 
Elle nageait, elle nageait. Toujours, encore et toujours.
 
-          OKAMI !!!
 
Elle ouvrit les yeux. Une lumière blanche l'aveugla et elle mit ses mains devant ses yeux.
 
-          Okami !!! s'exclama une voix bien familière à ses oreilles.
-          Na...Naito..., murmura-t-elle.
 
La jeune fille brune était en larmes à ses côtés, Ayamé se tenait là aussi. Il avait les yeux bouffis et Okami devina qu'il avait pleuré. Néanmoins, elle ne savait absolument pas pourquoi.
 
-          Que...que c'est-il passé ? demanda-t-elle confuse.
-          C'est compliqué ! répondit Naito.
-          Dit moi, quelle est ton dernier souvenir ?
-          Mon dernier souvenir ? Eh bien...il me semble que j'étais partit voir monsieur le directeur...Mais je ne sais plus pourquoi. C'est bizarre ?
-          Eh bien...comment dire...il y a eu une énorme explosion provoqué par une fuite de gaz et tu as été prise dedans. Comme tu ne te réveillais pas on a cru que tu allais mourir.
-          Ah bon ?? Le lycée a explosé ??
-          Une partie seulement, la rassura Naito en souriant.
-          On va te laisser te reposer, intervint Ayamé qui avait un air sombre.
-          Oui bonne idée ! se leva Naito, on revient vite c'est promis.
-          A plus tard, fit Okami en fermant les yeux.
 
Naito et Ayamé sortirent de l'infirmerie. Dehors, les garçons de la Night Class attendaient.
 
-          Alors ?? demanda le petit Yu qui était fou d'inquiétude.
-          Elle va bien, le rassura Ayamé, elle ne se souvient plus de rien. Même pas de vous.
-        C'était le but, soupira René, Axel a totalement effacé tout ce qui était, de près ou de loin à la Night Class.
-          Le mieux serait qu'elle parte du lycée, si elle venait à croiser l'un d'entre nous, elle pourrait retrouver la mémoire, dit Daniel.
 
Ayamé et Naito hochèrent la tête. Madame Pils avait temporairement pris la tête du lycée le temps de tout remettre en ordre. La Night Class avait été dissoute, mais Okami devait partir et ne jamais revenir. Effacer sa mémoire été essentiel, le seul fait de savoir qu'elle avait poignardé Naito l'aurait détruite.
 
-          On restera avec elle, promit Ayamé, on fera en sorte que tout se passe bien dans son prochain lycée.
-          Vous êtes sur ? demanda Chris, ca voudrais dire renoncer à utiliser votre magie.
-          On le fera, assura Ayamé, pour elle.
 
Naito hocha la tête. Elle regarda les garçons un par un, chacun d'entre eux tenait à Okami, elle ne pouvait pas imaginer ce que cela pouvait leur faire qu'elle l'es ai totalement oublié. Cependant, le pire devait être Axel. Il n'avait plus montré signe de vie depuis l'accident.
 
-          Il s'en remettra, lui fit Yu en souriant, il est fort.
-          Je te crois, soupira Naito en souriant.
 
Quelques jours plus tard, Okami fut transféré dans un nouveau lycée. Ayamé et Naito avait subit le même sort. L'argentée n'avait pas compris la raison qui les avaient poussés à faire ça. Mais elle était si heureuse qu'ils soient là qu'elle n'avait pas cherché plus loin.
 
-          On sera toujours là, lui confirma Naito.
-          Pour te défendre contre les méchants, souri Ayamé.
-          Même si tu as été le méchant au début, rigola Okami.
-          Oh c'est bon, se renfrogna-t-il.
 
Les filles rigolèrent et commencèrent leur nouvelle vie dans un nouveau lycée.
 
20 juin, 9h50.
-          Youpi ! J'ai mon BAC, s'exclama Okami folle de joie.
-          Moi je suis au rattrapage, pleura Naito en voyant les résultats.
-          Quelle nulle, moi j'ai mention très bien, se vanta Ayamé.
-       Tait-toi ! C'est normal aussi ! Je te signale quand arrivant dans ce lycée tu es repartit de la seconde alors qu'avant tu étais en terminale !
-          Ça s'appelle le talent, dit-il en souriant.
-          Je vais te buter ! le menaça Naito.
 
Okami était heureuse, et elle savait que Naito aurait son BAC au rattrapage, elle ferait tout pour.
 
-          Au faite Okami, on a une surprise pour toi ! annonça Ayamé.
-          Une surprise ? fit-elle surprise justement.
-          Viens avec nous !
 
Ils lui prirent la main et l'entraînèrent au centre ville. Ils s'arrêtèrent devant un petit café qu'elle ne connaissait pas.
-          On vient boire un coup ? demanda-t-elle en souriant.
-          Bien plus que ça, assura Ayamé, bien plus que ça.
-          Entre donc ! la poussa Naito.
 
L'argentée n'eu pas d'autre choix, elle se retrouva donc seule à l'intérieur. Il y avait des tables alignés contre la vitrine et certaines collés au mur.
 
-          Je peux vous aider ? demanda le barman.
-          Eh bien, je..., fis Okami dont le regard fut attiré par quelqu'un.
 
Au fond, tout au fond, elle aperçut un homme. Elle lui donnait vingt ans. Il était assis seul en train de lire un livre. Elle s'avança vers lui, sans savoir pourquoi. Elle ne le connaissait même pas. Il avait de beaux cheveux blancs et ses yeux semblaient noirs comme l'onyx. Elle s'arrêta à côté de lui et, surpris, il leva la tête vers elle. Okami cru voir une lueur de surprise dans ses yeux.
 
-          Je..., excuse moi ! fit-elle rouge de honte.
-          Ah, tu ne me vouvoie pas cette fois ci, dit-il en souriant.
-          Hein ?
 
Quelque chose en elle se cassa, comme un mur de miroir volant en éclat. Une vague de souvenir la submergea. Elle revit des visages si lointains, si gentils. Un garçon blond aux iris orange. Un châtain aux yeux rouge. Un petit blond aux yeux verts émeraude, un autre avec des yeux et cheveux jaune foudre. Un homme méprisant et malveillant. Du sang, des pierres volants en éclats, un lycée qui s'effondre. Un poignard entrant dans la chair de Naito, un Ayamé se jetant du toit. Et lui. Ses paroles, son courage, sa douceur. Des larmes coulèrent sur ses joues, elle ne pouvait pas les retenir. Tout ce temps, ils avaient tous souffert par sa faute tout ce temps.
Le jeune homme sourit et tendit ses bras vers elle.
 
-          Allez viens, petite louve.
-          Axel ! pleura-t-elle en se jetant dans ses bras.
-          Ca va aller, je te l'avais promis non, que j'arrêterais tes souffrances.
-          Tais-toi !
 
Elle le saisit par le col et l'embrassa.
 
-          Tu es courageux Ayamé, avoua Naito qui regardait de dehors.
-          Pourquoi ?
-          Tu aime Okami non ? Et pourtant, tu as accepté mon idée de les faire rencontrer de nouveau. Tu devais te douter que ça se passerait ainsi.
-          Je l'aime, c'est pour ça que je veux son bonheur, sourit-il en regardant le ciel.
 
Naito sourit à son tour. Ils avaient fait tant de détour, de fausses routes. Mais maintenant, c'étais fini. Okami avait quelqu'un d'autre qui la protégerait désormais.
 
-          C'était sympa, ces années lycée, fit-elle en souriant.
-          Ouais, je n'aurais jamais cru dire ça un jour, mais je remercie Axel de nous avoir permis de les vivre.
-          Oui...nos blessures étaient mortelles, on auraient du mourir. Mais il est apparu...
 
« Je vous propose quelque chose, avec mon pouvoir, je peux maintenir votre corps et votre esprit en vie quelques années. Néanmoins, ça ne sera pas éternel. Il vous faudra donc trouver une personne qui pourra protéger Okami une fois que vous ne serez plus là. »
 
Ils avaient acceptés, et ils avaient décidés que ça serait Axel lui-même qui protégerait Okami une fois disparu.
 
-          Ce fut une belle vie ! s'exclama Ayamé.
-          Oui, sourit Naito, maintenant, il faut partir, le temps est écoulé.
-          On aura profité jusqu'à la dernière minute au moins, dit Ayamé.
-          Ouais. Au revoir Okami. Ce fut une belle vie.
 
Elle regarda sa montre, il était 10h pile.
 
« Le 20 juin, au résultat du bac, à 10h. Vous mourrez définitivement ». 
 
Le vent souffla une dernière fois devant le café, Ayamé et Naito avaient disparu.
Axel vit l'heure sur l'horloge, il serra Okami plus fort contre lui. Désormais, c'était à lui de la protéger, de tout son c½ur.
 
-          Okami ?
-          Oui ? Quoi ?
-          Je t'aime.
 
Et il l'embrassa.

FIN

Voila, j'espère que cela vous a plus ! 
J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire cette fan-fiction, que j'ai rédigé en une semaine! Temps records! 
A bientôt pour de nouvelles histoires ! ~

A suivre, ma nouvelle fan-fiction intitulé Elementals :) 
Night Class - Chapitre 14

Tags : Night Class

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.164.83) if someone makes a complaint.

Comments :

  • PLS-Repertory

    19/10/2017

    - Mais de rien ^0^ j'essayerais d'en faire d'autre mais je promet rien ! Je suis plus sur l'écriture que la lecture en ce moment ><

    je comprend mais c'est deja sa merci ! ^^ <3
    sloth

  • PLS-Repertory

    19/10/2017

    Hey tu as reçut un avis pour cette fic ^^

    http://pls-repertory.skyrock.com/3286546898-Night-class-d-Okami-Rein.html

    sloth

  • PLS-Repertory

    19/10/2017

    Hop je viens laisser un petit avis sur cette fiction ! Car je suis une infirmière donc bon faut bien aider les petits patients ^^ !

    OH MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII TT-TT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! <3 coeur sur toi! XD

  • XKitsu-Ne

    22/12/2016

    Ha TwT

  • XKitsu-Ne

    22/12/2016

    Pourquoi? C'est encore plus triste?

  • XKitsu-Ne

    22/12/2016

    Mais c'est triste en plus moi je suis une faible qui pleure au moindre truc triste TwT

  • XKitsu-Ne

    22/12/2016

    J'ai pleurer à la fin quand Ayamé et Naito sont morts. J'en pleure encore tu as le chic pour toujours me faire pleurer à la fin des tes fictions TwT

  • Nadeshiko4

    09/12/2016

    J'sais pas pourquoi. Mais j'aime cette fin °° Je déteste Okami et Axel, mais j'aime cette fin. ** Et puis, ça me plaît qu'Ayamé soit mort, j'sais pas trop pourquoi, mais j'aime ça. x)

  • xMilla

    09/12/2016

    Cette fin est si magnifique. ** Je t'aime, ausis tu sais. ;; -sort loin-

  • xMilla

    09/12/2016

    Ah bha en fait je suis morte aevc Ayamé a la fin XDDD

Report abuse