1 tagged article Ce n'était qu'un pari

OS - Ce n'était qu'un pari 06/11/2016




Shawn Frost était un garçon ayant une grande réputation au lycée Raimon, une réputation de tombeur et surtout de véritable dieu au lit. Chacune des filles rêvaient de tomber entre ses mains expertes et d'atteindre ce que l'on nommait le septième ciel. Il ne cessait de changer de petite amie, si on pouvait appeler cela comme ça. Mais elles savaient à quoi s'attendre, une nuit avec lui puis après il ne fallait plus en reparler. Comme s'il les testait une par une, pour voir celle qui pourraient enfin lui convenir.
Shawn partageait sa chambre d'internat avec son ami Axel, celui ci attirait aussi énormément les filles, mais ne s'y intéressait pas. Pour la raison très simple qu'il avait déjà une petite amie, contrairement à Shawn. Beaucoup avait eu des peines de c½urs en se déclarant et en se prenant un râteau, elles se tournaient alors vers son ami Shawn, dans l'espoir peut être de le rendre jaloux. Mais en vain, le blond semblait insensible à tout cela et n'y prêtait guère attention. Même si parfois il en avait marre de partager sa chambre avec quelqu'un qui passait la moitié de la nuit avec une fille. Vive les boules Quies.
Le jour précédent encore, il avait couché avec une jeune rousse qui venait juste d'entrer en seconde, celle ci avait entendu parler de lui par des rumeurs et était venu le voir. Quelques heures plus tard elle repartait et Shawn ne lui parlerait sûrement plus. Comme toutes les filles, ou bien elle tenterait de revenir pour une seconde nuit, mais elle se rendrait vite compte que cela était inutile.
Un matin, le blond se réveilla en ayant passé une mauvaise nuit, pire que toutes les autres. Ces boules quies n'atténuaient malheureusement pas tout les bruits, et entendre Shawn et cette fille faire grincer le lit le rendait malade. Il en avait marre de tout cela, il fallait que ça cesse. Il se leva donc résolut et attendit patiemment que son ami se rhabille et fasse sortir sa conquête de leur chambre.
Shawn fit sortire la fille et referma la porte derrière lui en soupirant, encore une fois il n'avait pas trouvé ce qu'il cherchait, il tentait pourtant par tout les moyens, mais personnes n'arrivait à lui fournir, il leva la tête et croisa le regard noir d'Axel, celui avait des cernes sous les yeux et semblait réellement de mauvaise humeur. Ça n'annonçait rien de bon.
 
-          Shawn, il faut qu'on parle, ordonna sèchement Axel.
-          De quoi ? fit sincèrement étonné l'argenté qui fronça les sourcils.
-         De tes vilaines habitudes avec les filles, cracha le blond en croisant les bras de mauvaise humeur.


L'argenté baissa les yeux, sur ce point là il était vrai qu'il se montrait assez égoïste. Axel avait montré une extrême patience envers lui, mais chacun avait ses limites, même lui. Il comprenait donc que ce dernier souhaite mettre certaines choses aux clairs. Il releva la tête, prêt à écouter ses propositions pour améliorer la situation.


-          Je t'écoute.
-          J'aimerais tout simplement que cela cesse, lâcha le blond.


Shawn ouvrit la bouche, mais aucun son n'en sorti. Donnant l'impression d'être un poisson hors de l'eau, cherchant désespérément de l'air. Il ne pensait pas que son ami lui imposerait quelque chose d'aussi radical, ça allait compliquer quelque peu leur négociation. Shawn n'était pas vraiment prêt à renoncer à ses petites habitudes.


-          Je ne peux pas Axel, je suis désolé, avoua-t-il en le fixant droit dans les yeux.
-          Et pourquoi cela ! s'énerva Axel qui perdait toute patience et maîtrise de lui.


Il était vraiment à bout, d'habitude il ne s'énervait pas aussi rapidement, Shawn se colla contre la porte et passa une main fébrile dans ses cheveux. Il se rendait bien compte que son ami était épuisé et qu'il ne pouvait plus supporter cette situation.
 
-  Eh bien...je...je ne peux pas, c'est tout. C'est comme ça. Excuse-moi.
- Je me fiche de tes excuses Shawn, moi, je veux dormir ! Et si ca continue comme ça crois moi que le directeur sera très vite au courant de ton petit manège ! menaça Axel en grondant.


Shawn n'en revenait pas, il n'osait pas croire ce qu'il venait d'entendre. De surprise, il écarquilla les yeux et regarda Axel comme s'il était un extraterrestre. Axel, son meilleur ami, était en train de le menacer d'aller le dénoncer. Il n'arrivait pas à en croire ses oreilles.


-          Tu...tu n'es pas sérieux..., balbutia-t-il.
-          Oh si, tu as jusqu'à ce soir pour réfléchir, le prévint-il en terminant la conversation.


Il se leva, écarta Shawn de la porte et sortit en la claquant violemment. L'argenté était sidéré, il ne savait pas du tout comment réagir. Il ne voulait pas arrêter, il devait continuer à chercher, mais si jamais il continuait, Axel le dénoncerait et il serait très certainement virer du lycée. Et après bonjour la galère. Il prit son sac et sortit à son tour, il avait besoin de se changer les idées, et surtout de prendre une décision. En marchant dans les couloirs il fut accoster par Kim, un joli brin de fille avec des arguments très convaincants, elle s'accrocha à son bras et colla sa volumineuse poitrine contre lui. Un petit sourire espiègle s'afficha sur son visage et elle lui adressa un clin d'½il.


-          On se retrouve ce soir, susurra-t-elle doucement à son oreille d'un ton enjôleur.


Shawn lui sourit et acquiesça, elle le lâcha et retourna auprès de ses amies, puis quelques minutes après il se rappela que ce serait peut être impossible. Pourquoi Axel avait-il brusquement décidé de lui gâcher son « manège » comme il disait. Cela faisait déjà une bonne année que cela durait. Pourquoi perdait-il son calme maintenant.
Le soir venu il retourna dans sa chambre. Axel était déjà là mais il prenait sa douche, cela laisserait un petit peu de temps à Shawn pour réfléchir encore un peu au moyen de se sortir de cette situation. Il se tritura les méninges pendants plusieurs minutes. Néanmoins, rien ne lui parut réalisable ou assez convaincant pour convenir à son ami. Quand l'eau arrêta de couler et que la porte de la douche coulissa Shawn se figea. Axel apparut quelques minutes plus tard. Il avait les cheveux encore humide, une serviette blanche autour de sa nuque et il était vêtu d'un simple pantalon. Il était torse nu et l'argenté se mit à penser qu'il était plutôt pas mal. Il se gifla mentalement brusquement, il ne s'intéressait qu'aux filles, et certainement pas aux garçons.


-          Bien Shawn, j'espère que tu as pris une décision, demanda calmement Axel qui semblait de meilleure humeur que ce matin.  


Il s'assit sur son lit et le regarda les bras croisés, en attente d'une réponse. Shawn resta silencieux plusieurs minutes, il ne savait pas du tout quoi lui dire pour qu'il abandonne son projet.  


-          Eh bien...comment te dire...je ne peux vraiment pas arrêter ! s'écria-t-il enfin, oppressé par le regard insistant de son ami.
-          Et pourquoi cela.


Il avait un ton calme, bien trop calme pour être vrai. Ne jamais sous estimer l'eau qui dort, c'était un diction qui s'appliquait parfaitement à Axel. Les gens les plus calmes sont aussi les plus dangereux quand ils s'énervent. Cela, Shawn le savait très bien, par le passé il en avait déjà subis les frais. Il frissonna et pria pour ne pas revivre un tel déversement de colère contre lui.


-          Je...je cherche quelque chose, avoua Shawn qui préféra jouer carte sur table.  
-          Et qu'est ce que c'est ? demanda Axel qui ne comptait pas s'arrêter à cette faible excuse.


Il ne savait pas comment dire ça, c'était un peu gênant tout de même. Il s'agissait de son intimité, de sa vie privée.  Mais s'il ne disait rien Axel le dénoncerait sans sommation. Et adieu le lycée ainsi que sa petite vie tranquille.


-          Je...je cherche...le...le plaisir, lâcha-t-il d'en un souffle.


Son visage devint cramoisi et il du se faire violence pour ne pas courir se réfugier sous sa couette. Jamais il n'aurait pensé dire cela un jour. Surtout pas à son ami. Axel haussa les sourcils surpris, il ne s'attendait pas du tout à cela. Shawn le vit se mordre l'intérieur de la joue pour réprimer un rire nerveux et cela le vexa. Apparement, Axel ne le croyait pas, ou alors il trouvait ça totalement ridicule.


-          Tu te fiche de moi ? Tu as déjà couché avec je ne sais pas combien de filles et tu cherche ce qu'est le plaisir ? C'est une blague j'espère, ricana-t-il.
-          Non ! Aucune n'arrive à me satisfaire, c'est bien mais à chaque fois je suis frustré ! Il manque quelque chose...je le sais..., il soupira et mis sa tête entre ses mains, c'est ce que je recherche.


Voilà, il l'avait dit. Il avait honte d'avoir révelé ce secret caché au fond de son c½ur. Il attendit les remarques cinglantes de son ami, mais il resta de marbre. Cela fit encore plus de mal à l'argenté, être ignoré était une bien plus dure punition que de se faire enguirlander.
Axel ne dit rien pendants quelques minutes, il semblait analyser l'information. Réfléchir à un moyen de mettre un terme à tout cela. Finalement, il se leva, fit le tour de la chambre les yeux levé vers le plafond et regarda enfin Shawn.
 
-          Tu recherche le plaisir, c'est bien cela ?
-          Oui, confirma Shawn qui n'aimait pas se répéter sur ce sujet.
-          Très bien.
 
Il se plaça face à Shawn et d'un coup vif le poussa en arrière. Le dos de l'argenté se cogna contre le mur bordant son lit et il leva les yeux vers son ami sans comprendre ses intentions.


-          Dans ce cas, je te propose quelque chose, Shawn.
-          Quelque chose ? Et...quoi donc ? demanda-t-il sur la défensive.


Une lueur malicieuse brilla quelques secondes dans les yeux du blond avant de disparaitre, remplacé par un air bien plus sérieux.


-          Je te propose un pari, annonça-t-il soudainement.
-          Un...pari ? Comment ça ? s'étonna Shawn qui ne voyait pas ou cela pourrait le mener.
-          Si je te donne ce que tu veux, alors tu arrête tes petites galipettes la nuit.


Shawn en fut estomaqué, il ne comprenait pas très bien, ou du moins il voulait ne pas comprendre. Il regarda, bouche bée, le jeune homme qui se tenait face à lui. Il devait le dire, Axel était un beau jeune homme, mais Shawn n'avait aucune envie de coucher avec un autre garçon. Cela ne l'intéressait pas du tout. Il préférait de loin les filles, devenir bi ne faisait pas partie de ses objectifs dans la vie.
Néanmoins, Axel ne semblait pas vouloir lui laisser le choix, il grimpa sur le lit et s'assit sur les jambes de Shawn, l'empêchant de prendre la fuite.
 
-          Je ne suis pas d'accord ! protesta l'argenté.
-          Tu n'as pas ton mot à dire, trancha Axel.


Et, sans lui laisser le temps de se défendre ou de répliquer, il s'empara de la bouche de Shawn. Le blond sentait le savon, et la douce odeur parvint aux narines sensibles de Shawn. Il frissonna et ne chercha même pas à résister quand les lèvres encore humides d'Axel se posèrent doucement sur les siennes. Le baiser fut au départ doux et léger, mais il devint ensuite sauvage. Le blond força l'entrée de la bouche de Shawn avec sa langue et en prit totalement possession. Il lâcha les mains de l'argenté et commença à faire balader les siennes sous la chemise de Shawn, caressant son torse avec douceur.
L'argenté lâcha un léger soupir entre deux baiser et du reconnaitre que cela lui plaisait. C'était une sensation agréable qu'il n'avait encore jamais ressentit auparavant. Il ne se rendit même pas compte qu'Axel était en train de défaire un par un les boutons de son uniforme. Dévoilant son torse blanc sans imperfections. Puis il rompit le baiser et attaqua en même temps la gorge blanche et sans défense du jeune homme. Shawn sentait sa respiration s'accélérer, et autre chose était aussi en train de se réveiller sous son pantalon. Pourtant, cela n'était que quelques baisers et caresses. De ses mains il serra les poings pour retenir des petits glapissements de plaisir qui menaçait de lui échapper. Il n'avait aucunement l'intention de céder face au blond.  Une fois sa chemise enlevé, Axel se mit à s'amuser avec les tétons de son ami qui avait commencé à durcir. Ce dernier serra plus fort les draps et se mordit la lèvre, fermant les yeux en même temps. Il ne vit donc pas qu'Axel descendait sournoisement l'une de ses mains lentement vers le pantalon. La ou on pouvait commencer à voir et sentir un renflement. D'une main habile, il déboucla la ceinture et ouvrit la fermeture éclair.
 
-          Ca s'appelle du viol, couina Shawn qui n'avouait toujours pas que cela lui plaisait.
-          Uniquement si tu n'es pas consentent, chuchota le blond, et pour le moment tu ne semble pas vraiment vouloir t'enfuir.
 
Shawn resta muet, il ne voulait pas s'enfuir, il voulait encore ressentir ce sentiment. En souriant, Axel passa une main sous le caleçon ou on pouvait nettement distinguer l'érection de l'argenté. Shawn pris une grande bouffé d'air et pencha la tête en arrière quand les doigts chaud se posèrent sur son sexe. Doucement, Axel le caressa de sa main habile et finit par retirer le pantalon et le caleçon qui le gênait.
La respiration de Shawn se saccada et il agrippa la couette de plus belle, il voulait plus tout de suite. Le blond continua son petit manège et puis il descendit s'occuper un peu des bourses, un léger gémissement s'échappa de la bouche de Shawn. Celui là, il n'avait pas pu le contenir et il se maudit intérieurement d'avoir cédé.
 
-          Vous en voulez plus monsieur ? demanda innocemment Axel qui connaissait parfaitement la réponse.
-          Arrête ça, siffla Shawn qui avait du mal à formuler une phrase correctement.
 
 
Il n'en fallut pas plus, Axel sourit et se pencha sur le sexe de son ami. Shawn déglutit et voulu dire quelque chose, trop tard. Son ami venait le lécher le bout de son gland et lentement, il prit la virilité de son ami en bouche. Sa langue jouait sur les parties sensibles et il faisait de léger mouvement de va et vient pour commencer.
Sans plus aucune retenue, Shawn se cambra en arrière et gémis de plaisir. Tout son effort n'aurait pas pu retenir ces cris qui ne voulaient qu'une chose. Sortir. Petit à petit, Axel accéléra le mouvement, faisant en sorte d'aller le plus profondément possible. Pour le plus grand bonheur de son camarade de chambre qui était rouge pivoine et respirait avec difficulté.  


-          Ah...s'il te plaît..., lâcha-t-il dans un gémissement.


Mais le blond ne l'écouta pas, il continua son manège durant un petit moment, puis, quand il sentit des gouttes d'un liquide dans sa bouche il se releva et s'essuya rapidement avec sa serviette. Il regarda Shawn qui s'était effondré sur son lit et reprenait sa respiration.
L'argenté n'en pouvait plus, mais il était frustré que son ami se soit arrêté juste avant le moment fatidique. Il n'avait pas pu aller jusqu'au bout et cela le mettait en rage. Il n'avait jamais connu tel plaisir avant. Après quelques minutes à reprendre ses esprits, il se redressa sur ses coudes et fixa Axel qui n'avait pas bougé. Il avait le visage de quelqu'un qui n'avait rien fait.


-          Ca s'arrête là ? s'offusqua Shawn
-          Je croyais que tu voulais que j'arrête, dit Axel en souriant.


Shawn s'empourpra et serra les poings et les dents.


-          Alors, tu as eu ton plaisir ?
-          Pas jusqu'au bout, lui reprocha l'argenté.
-          Je n'ai jamais dit que j'irais au bout, lui fit remarquer son ami, j'ai juste dit que je te donnerais du plaisir. Ce qui, me semble-t-il, j'ai réussi à faire.


L'argenté se mordit la lèvre déjà bien rouge, il détestait quand son ami jouait avec les mots. Néanmoins il avait raison, et cela énervait encore plus Shawn.


-          Bien, s'exclama Axel en descendant du lit, maintenant tu vas me faire le plaisir de cesser tes activités nocturnes et me laisser dormir.
-          Tu compte recommencer ? demanda Shawn avec espoir.
-          Non.
 
Son ton était tranchant et sans aucune réplique. Cassant les faibles espoirs de Shawn de revivre un tel plaisir. Il déglutit et regarda ses pieds.


-          N'oublie pas Shawn, ce n'était qu'un pari, lui rappela Axel en se couchant sur son lit et en lui tournant le dos, laissant s'installer le silence dans la chambre et tombant sur Shawn comme un poids.


Déçu et dépité, Shawn fit de même et se tourna vers le mur, frustré. Il espérait qu'un jour, il arriverait à faire changer son ami d'avis. Après, il ne pouvait pas lui en vouloir, Axel était en couple après tout. Shawn ne faisait que récolter ce qu'il avait semé, que cela lui serve de leçon. Un jour, il trouverait lui aussi quelqu'un capable de le combler. Il ferma les yeux avec un petit sourire, encore une fois, son ami lui avait donné une leçon sur la vie et l'avait remis sur le bon chemin. Demain serait une nouvelle journée pour lui. Une journée pleines de bonnes résolutions.
 
 
 A refaire:
Ajouter des descriptions en plus
Travailler les personnages
Revoir l'histoire pour la rendre moins brouillon
 

Tags : Ce n'était qu'un pari